Parents à la française

Ottavia, mompreneuse de l’océan!

14 avril 2016
Nous revoilà avec notre rendez-vous Mompreneurs, ces mamans qui ont créé des entreprises suite et, surtout, grâce à la maternité. Aujourd’hui, c’est Ottavia, maman et entrepreunse, qui a défié vents, pour réaliser son rêve. De Parme à Saint-Malo avec son mari Thomas, pour créer WOW Natural Style, une ligne de mode et décoration au style naturel.
Parlez-nous de toi et ta famille!
Je m’appelle Ottavia et depuis un an environ, je vis à Saint-Malo avec ma famille qui est composée de Thomas, mon mari, et Amanda, notre fille de près de 4 ans. Il y a quelques mois nous avons ouvert notre start-up: nous fabriquons à la main des accessoires de mode pour femme et enfant, et des objets de décoration pour la maison dans un style naturel. L’idée est née il y a plusieurs années, mais ce n’est qu’en déménageant ici que nous avons enfin pu la réaliser. Je travaillais dans le secteur immobilier de luxe et dans l’organisation des mariages, et je voyageais souvent pour mon travail, mais avec l’arrivée de ma fille, j’ai su immédiatement qu’il n’était pas possible (pour le concept de famille que mon mari et moi partageons) de concilier le travail avec la vie de famille que je voulais avoir. J’ai toujours été créative: le crochet était devenu une véritable passion, surtout pendant la grossesse. Le choix de vivre à Saint Malo a été l’occasion parfaite pour réaliser nos projets et, enfin, ouvrir une boutique en ligne où je vends mes créations. Mon mari m’a suivi dans cette aventure: ainsi il gère le site Web, a lancé la création d’objets de décoration pour la maison de coquillages de bois et de la mer collectées sur les plages de Bretagne. Le style naturel est le dénominateur commun de tous nos produits, les couleurs de la nature, 100% de matériaux naturels de qualité comme la laine mérinos, coton et lin pour les accessoires de mode et de bois, de pierre et de coquillages pour accessoires pour la maison.
Comment se déroule une de tes journées type?
Le meilleur aspect d’être indépendant c’est que vous ne faites jamais les mêmes choses tous les jours. Nous nous occupons de tout, de la conception, la création et la post-production, de sorte que pendant la semaine nos tâches sont différentes et conçues au jour le jour, en fonction des priorités, des conditions météorologiques (qui d’ailleurs ont été une agréable surprise … Je peux vous assurer que j’ai pris plus de pluie et de froid à Parme que Saint-Malo …) et des délais. Bref, nous décidons au fur et à mesure, ou presque, ce qu’il faut faire. D’habitude, mon mari accompagne notre fille à l’école,pendant que je me consacre à la production de vêtements de bonneterie, à la lecture de la correspondance et de mettre à jour notre page FB et Pinterest. Mon mari gère le site web, la retouche photo et la production de cadres, miroirs et tout ce qui concerne la collection de la maison. À 16h30, je vais chercher Amanda et je fais la maman à temps plein jusqu’au coucher. Samedi et dimanche, quand c’est possible, nous impliquons notre fille dans la collecte de bois flotté, excellent prétexte pour faire de longues promenades sur les plages fantastiques de la région.
Comment avez-vous atterri en Bretagne?
Littéralement par hasard. Une opportunité d’emploi d’un mois à Paris, plus la rencontre fortuite avec Stéphanie, une pétillante jeune fille française qui vit temporairement en Italie combinée à mon entêtement (je voulais vraiment visiter la Bretagne avant d’aller à Paris, même si mon mari n’était pas de l’idée). Maintenant, il me remercie d’avoir tellement insisté!. Nous sommes arrivés à Saint-Malo et ça a été le coup de foudre. Pendant des années, nous avons parcouru le monde à la recherche du « endroit parfait » où passer nos vies et maintenant nous l’avons trouvé. Un endroit exceptionnel du point de vue naturel, multi-ethnique, avec toutes les commodités d’une grande ville mais avec, à la clé, la vie typique du village. Nous nous sentons très chanceux.
Votre fille s’est-elle est habituée rapidement?
Nous sommes arrivés en Juin, et, pour ma fille, tout a commencé comme une vacance: la mer, le soleil et la plage tous les jours. Le moment le plus difficile a été le début de l’école, de nouveaux amis, de nouveaux enseignants, nouvelle langue, passée l’excitation de la première journée, il y a eu 15 jours de pleurs et de crises désespérées, puis nous avons commencé à voir des améliorations et quelques mois, elle s’est très bien adaptée et a commencé à comprendre le français. Maintenant, après 10 mois, elle parle couramment le français (elle corrige la prononciation à moi et à mon mari!) Et l’italien. L’Italien semble encore être sa langue préférée, mais dernièrement, les choses changent. Nous sommes heureux de lui avoir fait ce grand don, la vie en Bretagne et le bilinguisme. Nous avons des amis anglais qui vivent ici, et avec lesquels nous nous voyons souvent, alors nous allons donner notre fille aussi les bases de la langue anglaise, que nous avons appris au cours des années d’étude et de travail dans le monde.
Comment avez-vous ouvert votre activité en France?
Mon mari travaillait à son compte, même en Italie, bien que dans de différents domaines et je dois admettre que récolter toutes les infos et ouvrir la TVA en France a été beaucoup plus simple. Nous avons recueilli les premières informations sur Internet et, en personne, à la Chambre de Commerce et la Chambre des Métiers, où nous avons trouvé de nombreux formulaires et documents utiles. Une fois maitrisés les impôts et les détails techniques, nous avons pris un rendez-vous, et en moins d’une demi-heure, nous avons ouvert notre entreprise.
Pensez-vous qu’il serait plus facile ou plus difficile de faire la même chose en Italie?
La bureaucratie en Italie serait certainement plus compliquée et coûteuse. Il est pratiquement impossible de ne pas faire appel à un comptable pour être pris en charge.
Quels conseils donneriez-vous à ceux qui veulent sauter le pas?
Certainement, consacrer beaucoup de temps à la préparation d’un bon projet et d’un business plan, surtout si l’activité comporte un investissement initial. Ensuite, d’y croire vraiment. Difficile de se présenter à des clients si nous-mêmes, nous ne croyons pas à ce que nous faisons.
Comment gérez-vous votre temps et l’organisation avec votre petite fille?
Nous avons déménagé pour améliorer notre qualité de vie: passer du temps avec ma fille est une priorité pour moi, alors maintenant qu’elle est encore petite, j’essaie toujours de travailler quand elle est à l’école, ou parfois après, Quand elle est couchée.  Si ce ne est pas possible, je m’organise avec mon mari pour que l’un d’entre nous soit toujours disponible à partir de 16h30pour l’emmener au parc ou à la plage. Je tente de me donner des priorités et surtout de maintenir des objectifs réalisables au quotidien en fonction du temps disponible. Mais il n’est pas toujours facile de s’en sortir et parfaitement séparer la mère de l’entrepreunse, surtout en travaillant de chez soi.
Qu’est-ce qui vous manque de l’Italie?
Mes amis les plus proches et la nourriture, ou plutôt des mets traditionnels qu’on ne trouve pas ici ou qui ne sont même pas comparables. Mais il existe d’autres produits qui compensent la manque… Il me manque aussi…les sachets pour le pain: ici, je ne sais jamais comment transporter la baguette! La Sardaigne et les Dolomites, si je pense à des lieux, mais nous y irons en vacances et sera encore mieux.
Et qu’est-ce qui vous plaît de la vie en France?
Il faut faire un préambule: la Bretagne est sur le territoire français, mais c’est un monde à part. Et Saint-Malo, un monde encore plus à part en Bretagne. Les habitants d’ici (quand ils d »cident que vous êtes une brave personne, et ouverte, deviennent les meilleurs amis qu’on puisse trouver!) disent dans un proverbe: Malouins d’abord, Bretons en suite et Français se il en reste !, Ils se définissent avant tout de Saint-Malo, de la Bretagne et seulement à la fin Français. Pour cela, ici la criminalité est pratiquement inexistante (beaucoup laissent la porte ouverte). Pour mes origines et de caractère, je suis très nordique: j’aime donc, par exemple, leurs horaires: on déjeune et dîne tôt. Ensuite, je dirais que j’aime l’éducation, le civisme et le respect des règles. Je aime aussi le silence que l’on trouve partout, même si parfois l’allegria typiquement italienne me manque, mais de moins en moins parce que petit à petit le coin se remplit d’italiens..
Quels sont vos projets futurs?
Ceux qui me connaissent savent que, dans ma vie, les nouveaux projets ne manquent jamais. Certes, à court terme, nous allons élargir la gamme des produits disponibles dans notre boutique et essayer de nouvelles collaborations avec des magasins et des vendeurs pour offrir le meilleur à nos clients. Nous avons d’autres idées d’affaires en tête que nous espéronlancer sous peu. Et puis la maison que nous cherchons, celle où prendre, enfin, racine.
Lorsque vous revenez d’un voyage en Italie votre valise est pleine de …
… Parmigiano Reggiano, prosciutto crudo (je reste de Parme…) et autres délices. La cuisine est mon autre passion avec celle pour le crochet.
Comment est la vie bretonne? Avez-vous rencontré d’autres Italiens?
La vie à Saint-Malo est fantastique, on ne court jamais, on a plus de temps pour la famille, la délinquance est quasi inexistante…Beaucoup de nature, de sport et de mer, et une vie mondaine inexistante. Une vie tranquille en faites. Saint-Malo est une petite ville avec tous les services et des opportunités de travail. Nous avons trouvé ce que nous cherchions depuis des années.
La première famille italienne, que j’ai rencontré sur la plage, vient d’arriver. C’est un couple de Rennes italien-français. Je ne pensais pas en rencontrer les autres et, au lieu d’utiliser certains groupes d’Italiens et mamans expatriés sur FB, je découvre qu’il y a beaucoup d’Italiens en Bretagne et beaucoup sont arrivés l’année dernière, tout comme nous.
Via les camarades de classe de ma fille, nous nous sommes fait des amis parents britanniques, espagnols et français de différentes régions et nous sommes particulièrement heureux de ce mélange de cultures et de langues: un autre beau cadeau pour nous et notre fille!
Vous trouverez ici Octavia et ses créations. Bon vent!
www.facebook.com/wownturalstyle
www.pinterest.com/wownaturalstyle
By la Brune
tete_01

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

error: Content is protected !!