Balades hors-Paris

Le zoo de Paris ou comment redevenir enfants avec eux

23 mai 2016
Lors de dernières vacances scolaires, nous sommes restés à Paris, faire les touristes, sensation que l’on oublie trop vite quand on vit ici depuis un (bon) moment… Nous avons attendu une belle journée de soleil, la visite de mamie, et hop direction le parc Zoologique de Paris. Un lieu mythique, créé en 1934 par le Musée d’Histoire Naturelle, fermé en 2008 parce que désormais vétuste et rouvert en 2014 après trois années de travail et un sacré lifting. Maintenant, quand vous descendez du métro, vous pouvez vous préparer à plonger dans le monde animal.
La principessa grande était en extase dès l’entrée et l’enclos du lama (pourquoi les pauvres lama sont toujours au début dans les zoos?) Ensuite les otaries et les pingouins. Et puis une succession de enclos très vastes pour un zoo de ville, qui reproduisent l’environnement naturel de l’animal  autant que possible. Le parcours est unique, avec juste une déviation pour les serres et la grotte des reptiles, et cela rend les choses plus faciles. Il n’y a pas d’éléphants et tigres (grosse déception dans la famille), mais tous les grands classiques d’un zoo et l’arche de Noé sont présent appel.
Les enfants sont littéralement fascinés et courent d’un endroit à l’autre avec le nez collé à la vitre (presque toutes les barrières arrivent à la taille adulte, mais elles sont évidemment en verre et c’est là qu’ils se faufilent pour bien voir, tandis que nous sommes là, le cou tiré, pour apercevoir la pointe de l’oreille du guépard). Tout comme nous allons nous retrouver à crier: « »Regarde mon amour, la girafeeeeee ». (Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise, je suis passionnée par cette bête qui semble venir d’une autre planète .
Probablement parce qu’ils sont habitués à la présence humaine (peut-être trop … mais ça c’est une autre histoire), les animaux s’approchent volontiers des enclos et des clôtures,et ils apparaissent assez facilement. Il arrive souvent, tout de même, que vous soyez là collé à la fameuse vitre, regardant fixement une patte poilue lointaine avec une petite voix qui dit: «Où est le louuuuuup???? ». « Imagine-le, mon amour, imagine-le » et c’est à ce moment que vous pouvez sortir les mille et une excuses bancales du genre «oui, mais il dort, il est fatigué, tu sais? », Ou « peut-être il est allé chercher le Chaperon Rouge » … Donc, malheureusement et heureusement à la fois, dans un parc zoologique, il peut arriver que de nombreux animaux soient au repos (mieux vaut éviter l’heure après le déjeuner) et pas très visibles. L’idéal est de consacrer à cette visite une après-midi entière, voir une demi-journée puisque vous trouverez beaucoup de restaurants et tables de pique-nique.
Une partie très belle est la Grande Serre, où règne une atmosphère humide et mystérieuse en style À la poursuite du diamant vert (citation de poids pour les gens des années 80 …) où vous pouvez admirer toute sorte de plantes luxuriantes et exotiques. Et le sentier qui fait le tour du rocher est également très agréable, avec comme moments clous les loups et les loutres.
Le seul inconvénient de cette belle escapade citadine est le coût: l’entrée enfants est de 15 € et 23€ pour les adultes.
Si possible achetez vos billets en ligne avant, parce que les files d’attente sont souvent importantes, sinon je vous suggère les distributeurs automatiques de billets, plus rapides et moins pris d’assaut.
Perle finale: si vous voulez, vous pouvez transformer vos enfants en apprentis vétérinaires avec les ateliers Apprentis Soigneurs: ils participeront aux soins et repas des animaux sous la surveillance du personnel spécialisé.
Bon safari!
By la Brune
tete_01

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

error: Content is protected !!