Balades hors-Paris

Ah…la Corse !

20 septembre 2016
Je sais, je sais… pour nous tous les vacances, la détente sur une chaise longue, le parfum de la mer et le goût de focaccia à peine sortie du four sont désormais un vague souvenir. Nous avons déjà été happés par la rentrée plus ou moins stressante…
Et la mienne, je vous l’assure l’est! Il parait que, après deux mois de vie en totale liberté, cette routine faite des rythmes et des contraintes est juste trop pour mes filles: perturbées peut-être même par la naissance de plus en plus proche du petit frère, elles arrivent le soir chargées comme des missiles et prêtes à se défouler sur cette pauvre maman-pungiball.
Mais c’est précisément pour nous donner un coup de pouce et de bonne humeur que j’ai décidé de vous raconter notre été en Corse, parce que le blues de la réntrée souvent se combat en pensant déjà aux prochaines vacances.
Nous avons longtemps rêvé un retour dans cette terre qui nous avait déjà charmés il y a 8 ans, sans enfants et libres comme l’air. Et cette année, avec une fille de sept ans, une de quatre ans et un super ventre de sept mois, enfin nous avons enfin réussi à y retourner, pour la première, j’espère, d’une longue série de fois.
Oui, parce que la Corse est une destination exceptionnelle à deux, mais aussi en famille, enfermant dans un petit territoire une telle variété de paysages qu’il y en a vraiment pour tous les goûts.
Cette année, nous avons décidé de donner la priorité au sud, la partie, à mon avis, la plus fascinante de l’île, bien que envahie par les touristes à cause de ses magnifiques plages et de la beauté de certaines villages comme Bonifacio et Porto Vecchio. Mais je vous signale que même le plus paisible nord et toute la joyeuse côte ouest entre Saint Florent, la Balagne et Ajaccio méritent absolument des vacances en famille.
Arriver en Corse:
Avec les marmots, on le sait bien, on est chargés comme des mules et souvent la meilleure solution est d’y arriver avec votre propre voiture, en prenant le ferry dans l’un des nombreux ports italiens ou français et abordant la navigation de nuit ou de jour, en fonction des préférences de chacun.
Mais, même si ces navires sont très bien équipés pour les enfants, nous devons admettre que cette solution est assez fatigante.
Vous pouvez alors opter pour la solution avion + location de voiture, pratique mais beaucoup plus chère ou, si vous avez un mari saint (comme le mien) et / ou un ventre assez gonflé (toujours comme le mien), pour la solution « star »: vous et vos marmots arriverez frais et reposés en avion et à vous attendre vous trouverez un chauffeur privé / alias conjoint, un peu moins frais et reposé après une nuit passée sur le pont du ferry, prêt à vous emmener à votre destination. Récompense: une bière glacée et le droit de ne faire absolument rien pour un couple de jours (…plutôt quelques heures, faut pas pousser!).
Nous voilà donc, moi et mes petites créatures, à l’aéroport de Figari, certainement le plus proche de Porto Vecchio et Bonifacio, mais sûrement pas recommandé aux esprits sensibles. L’aéroport est, en effet, situé dans une petite région montagneuse et venteuse, ce qui est prélude à un atterrissage et un décollage un peu…agités. Heureusement, on me l’avait pas dit avant!
PLUS: de l’escalier de l’avion jusqu’à la sortie où vous trouverez votre chauffeur privé, temps estimé 3 minutes de marche, au milieu d’une piste semi-déserte qui mène directement au parking … TOP!
Dormir en Corse:
Vous constaterez que la solution «petite maison à l’intérieur d’une résidence» est la préférée par la plus part des touristes grâce à la multitude de structures, plus ou moins proches de la mer mais toujours parfaitement intégrées dans la nature, qui pointillent l’île.
Par ailleurs en Corse même le camping est une excellente solution. Les normes hygiéniques et les installations des campings sont beaucoup plus élevés en France qu’en Italie et si vous êtes un peu «sportifs et amoureux de la vie errante « , ça peut être vraiment amusant de faire découvrir aux enfants les vacances en tente.
Mais…bon, je ne suis ni trop errante ni trop sportive (surtout avec Mister3 dans le ventre) et j’ai alors opté pour la première solution, en louant une petite maison dans la Résidence Les Hameaux de Bocca de Oro, à laquelle je donne, sans hésitation, 10/10 !
Familial, bien fréquenté, bien entretenu, propre, très proche de plus belles plages du Sud (Palombaggia et Santa Giulia à 10 minutes en voiture), ce petit complexe de maisonnettes, avec vue mer et bbq en pierre dans chaque jardin (condition préalable à récompenser votre conjoint de ses fatigues), il est entouré d’une belle pelouse et il est équipée d’une grande piscine avec accès sécurisé où les créatures ont passé des heures et des heures, devenant championnes olympiques de plongeon à bombe et repêchage des tortues et divers bibelots sur le fond.
Manger en Corse:
Et après de nombreux bbq à base de viandes et poissons à volonté, il est maintenant le temps pour une resto-addicted comme moi, de quelques dîners dehors!
Quoi de mieux après un long hiver parisien d’un dîner dans une paillote sur la plage au coucher du soleil et les pieds dans le sable?
L’Acciaru, paillote historique sur Palombaggia, est un lieu super-rustique et hyper fréquenté par des habitués, où déguster grillades de poisson frais et spécialités corses telles que le porc rôti.
Et si vos enfants préfèrent rester sur le classique, vous pouvez demander des pâtes (que, pour être en France, ne sont pas si mal) ou le Menu Enfant, ennuyeux comme d’habitude mais toujours apprécié avec ses nuggets et frites et une boule de glace au dessert.
Pour une soirée plus urbaine et animée, cependant, je recommande le centre de Porto Vecchio, avec ses ruelles bondées et un petit restaurant derrière l’autre. Nous avons essayé U Spuntinu, bar à vin très sympa où grignoter des planches de charcuterie et de fromage corse, en sirotant un bon rosé!
Pour une cuisine plus raffinée allez chez Sous la Tonnelle ou L’Antigu, ce dernier avec une vue imprenable sur le port si vous demandez  la terrasse.
Bonifacio mérite aussi une soirée, pour l’atmosphère joyeuse de son port et le charme irrésistible des rues étroites de la vieille ville, perchée sur des falaises à couper le souffle.
Astuce: allez-y en fin d’après-midi (aussi les longues escaliers pour grimper dans le haut pays vous sembleront moins fatigantes, surtout si vous avez des enfants ou des poussettes) et profitez d’un apéro dans l’un des nombreux cafés du centre.
Pour le dîner je suggère l’Archivolto, taverne historique qui produit des spécialités corses l’une meilleure que l’autre.
Enfin, un petit bijou pour les amoureux, comme moi, de fruits de mer. À un peu plus d’une heure de Porto Vecchio, l’étang de Diana est un lieu magique où faire un festin d’huîtres et de fruits de mer immergé dans un paysage unique. Aux Coquillages de Diana: à ne pas rater!
Que faire en Corse:
En plus de profiter de la mer turquoise, de la nature sauvage et d’un bon myrte blanc glacé?
Eh bien, certainement faire un tour en bateau! Bonifacio propose beaucoup de mini-croisières pour explorer la côte avec ses grottes et les falaises majestueuses ou les îles Lavezzi, une réserve naturelle très proche de la Sardaigne, lieu paradisiaque pour passer quelques heures à explorer les plages de sable blanc et la mer cristal. (Si vous avez des enfants n’oubliez pas surtout de l’eau, le casquette et les crèmes solaires parce que vous serez « abandonnés » sur l’île pendant quelques heures sans abri contre le soleil!)
Et si après tout ce soleil vous désiriez « changer vacances » prenez la voiture et allez faire un tour à la montagne. À une heure de Porto Vecchio, direction Zonza, commencent un certain nombre de promenades à 1500 mètres, avec des jolies sentiers et des piscines naturelles dans lesquelles se baigner, une randonnée super rafraîchissante.
On se voit là l’été prochain?!
By La Blonde

tete_02

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

error: Content is protected !!