Balades hors-Paris

Bagnoles de l’Orne: bien-être et relax en famille

11 avril 2017
Pour nous, les Parisiens au bitume inscrit dans l’ADN, nous, qui vivons loin de la Méditerranée et des sommets des Alpes, la Normandie est un poumon vert. Notre Central Park à nous, notre Santa Margherita Ligure, notre Toscane. L’endroit où se réfugier, respirer, se régénérer l’espace un week-end.
Et bien sûr, nous n’avons pas découvert l’eau chaude parce que pendant des siècles la Normandie et les côtes du Nord-Ouest de la France ont été une destination prisée pour des vacances, mais aussi pour des séjours thérapeutiques. La Belle Epoque parisienne, oui, avait découvert l’eau thermale!
Récemment, j’ai eu l’occasion de découvrir l’une des destinations les plus populaires au cours de cette période fascinante entre la fin du 19ème et début du 20ème, Bagnoles de l’Orne, une station thermale havre de paix en Basse Normandie, à 3 heures de Paris.
Si pendant la Belle Époque et avant les stations thermales étaient fréquentées par les « têtes couronnées », la haute bourgeoisie parisienne et des célébrités telles que Degas, Dumas, Aristide Briand, après la guerre, quand la Caisse d’Assurance Maladie a commencé à rembourser les frais des cures, Bagnoles de l’Orne est devenue une destination touristique de bien-être et détente, mais aussi un endroit reconnu pour ses bienfaits thérapeutiques dans le domaines de la phlébologie, la rhumatologie et la gynécologie (les traitements sont particulièrement utiles, par exemple, pour les déséquilibres hormonaux ou pour les complications post-partum telles que les varices pelviennes).
La station, connue depuis l’époque gallo-romaine, et exploitée depuis le 17ème siècle, jouit d’une source d’eau à faible résidu minéral, riche en oligo-éléments et dont le pH à 4,5, a un fort pouvoir cicatrisant. Selon la légende, un Seigneur très célèbre, Hugues désormais vieux, décida un jour d’abandonner dans la forêt son fidèle destrier Rapide, afin qu’il puisse mourir en paix. Mais un mois plus tard, le cheval revint rajeuni et en grande forme! Hugues le suivit et découvrit une grotte profonde et une source d’eau tiède et sulfureuse.
Mais le Grand Domaine de Bagnoles est surtout un havre de paix, entouré d’un parc de 25 hectares, au calme imparable, où on peut venir se détendre et passer des vacances en famille. Le B’O Resort, qui comprend maintenant les résidences, le spa et la station thermale, est vraiment en mesure d’accueillir une troupe d’enfants !
Ce que j’ai vraiment aimé du B’O Cottage, qui est à 5 minutes à pied des anciennes thermes, sont ses appartements très propres et équipés qui peuvent être loués au prix modique de 50 par nuit en moyenne. Dans le domaine, on trouve aussi un restaurant, une piscine avec pataugeoire pour les petits, et, attention, une vraie perle: un club d’animation pour les enfants, géré par des animateurs spécialisés qui peuvent prendre soin de vos petites têtes blondes pendant que vous vous faites dorloter au spa, ou vous suivez un parcours de curiste dans les eaux thermales. Et juste en face du B’O Cottage, la Tanière accueille les adolescents avec Playstation, grands coussins et babyfoot. Je préfère souvent cette solution à l’hôtel, où, certes, vous ne bougez pas un doigt, mais où vous serez obligés d’aller au restaurant avec les enfants à la fin de la journée pour le dîner, et perdre ainsi en 5 minutes les bienfaits d’une journée de détente au spa et dans la nature….
La station thermale a cet air onirique à mi-chemin entre Grand Hôtel Budapest et Youth. Le style Belle Epoque a été préservé et confie à l’ensemble un charme un peu décadent, mais riche d’histoire, avec des équipements neufs et fonctionnels. J’ai adoré le bain dans l’eau thermale dans les anciennes baignoires (impeccablement propres) au charme vintage. Ensuite, il y a toute la nouvelle partie du spa, qui propose des massages, des soins de beauté de grande qualité et même une ligne de produits cosmétiques de production locale, à base de … pomme (what else en Normandie? 😉
Bagnoles de l’Orne est très jolie, divisée en deux parties, dont l’une, la plus touristique, est absolument à découvrir avec son lac bucolique autour duquel il y a le casino, les anciens Palaces et les magnifiques villas Belle Epoque au façades en grès de granit et aux toits en ardoise du Nord de la Mayenne. Dans la région il y a de nombreuses activités de loisirs: tennis, paddel, golf, tir à l’arc, VTT, accrobranche et vélorail, le long de l’ancienne ligne de chemin de fer, et des balades, tout autant retro, en calèche .
Une belle découverte, certainement une excellente alternative aux éternelles stations balnéaires de la côte normande. Et surtout une bouffée d’O-xygène.
By la Brune

tete_01

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

error: Content is protected !!