Balades hors-Paris

Center Parcs: les vacances parfaites en famille

30 mai 2016
Des années que j’en entendait parler par parents de tous les types: Center Parcs et ses chalets tous pareils, immergés dans le vert, tellement beaux qu’ils semblent faux. Et tout mais vraiment tout pensé pour des vacances en famille. Il était temps d’aller voir en personne. Avec l’occasion d’une promo sur Vente-Privée, nous voilà prêts tous les quatre pour cinq jours au Lac d’Ailette, le village en Picardie, à moins de deux heures de Paris.
La première chose (d’une longue série) que j’ai apprécié a été le voyage rapide, fluide, sans circulation et tout le long d’une agréable nationale, entourée par les champs jaunes de colza. Cela peut paraître banal, mais cet aspect est très important quand vous pensez qu’il faut en moyenne d’une heure pour sortir de Paris …
Et hop, nous sommes à l’entrée du centre: pour nous accueillir seulement un système automatisé et une jeune fille souriante qui nous attribue une carte-clé, et une place de parking (après déchargement des bagages, toutes les voitures doivent être garées pendant le séjour, le centre est presque entièrement piéton).
Notre chalet était très agréable, peut-être un peu « véçu », je ai lu que certains autres villages ont rénové les chalets qui sont beaucoup plus modernes, mais pour cinq jours c’était parfait. Une vraie petite maison sur deux étages avec deux chambres, cheminée et cuisine américaine, mais surtout avec une belle terrasse pour manger à l’extérieur, une jolie pelouse et après, les arbres du parc et la vue sur le lac autour duquel se développe le domaine. Bref, une bouffée d’air frais. Se réveiller le matin avec des canards devant la fenêtre et un million de gazouillis d’oiseaux était génial. Les filles étaient très heureuse. En général, les enfants au Center Parcs ont tendance à être très, très heureux.
Et nous aussi, ne serait-ce parce que, une demi-heure après l’arrivée, la principessa grande était déjà dans l’herbe et au milieu des arbres à jouer (et hop la première chute dans les orties 🙂 La voir avec ses gambettes pelées ramener ses trésors (escargots, fleurs, bâtons et tout le monde botanique et animal) était magnifique.
Nous avons tout de suite loué deux vélos, un avec charrette derrière, et nous sommes allés à la découverte du village: un joli ensemble de maisons colorées, au milieu de cette forêt de paix, avec un lac central et la plage tout autour. Près de l’entrée principale, il y a le Dôme, où sont regroupées la piscine, divers restaurants, le bowling, un petit supermarché, quelques magasins, le point d’information et le spa.
Honnêtement, nous avons été très bien: nous avons pu choisir entre le calme de notre chalet, quelques balade à vélo autour du lac, une partie de bowling, un apéritif au bar du ponton, un pique-nique sur les nombreuses et vertes pelouses, quelques heures parmi les aussi nombreuses aires de jeux, un tour sur les poneys, une matinée d’accro-branches pour tous les âges, une visite à la mini-ferme, un dîner ou un petit déjeuner zen livré dans le chalet et bien plus encore. Et puis il y a elle, THE piscine.
Un immense complexe aquatique avec plein de bassins différents, en intérieur et en extérieur, pour tous les âges et beaucoup, mais vraiment beaucoup de toboggans, à faire et refaire quelques milliers de fois. Il faut savoir que la piscine a deux avantages et un inconvénient majeurs. Le premier est évident: le plaisir pour vos enfants. Je ne sais pas si vous avez eu droit à un aquatique, mais la nôtre vivrait dans la piscine. Pas à la mer, hein? Elle est capable de troquer les eaux cristallines de l’Elbe ou de la Sardaigne contre une piscine pleine de chlore et de pipi des autres.
Deuxième avantage: les petites créatures de moins de deux ans, seront épuisées. Une demi-heure de nage avec le chaos qui en découle, et une seconde après la sortie: effondrement dans la charrette et 3 heures de sieste garantis.
Cependant, comme mentionné ci-dessus, la piscine a un gros désavantage: sa densité humaine. Il y aura vous, et six-sept mille personnes,à moitié nus, chair découverte et maillots qui tombe en bonus (le toboggan ne pardonne pas), hurlant, vociférant, poussant. Là, vous allez déclencher le mantra interne: répétez avec moi: «Je le fais pour mes enfants, je le fais pour mes enfants, je le fais pour… » « Mammaaaaa, on refait la rivière sauvageeeee»? « Bien sûr, amor, ce sera, quoi, seulement la quinzième fois? »
Pour le reste, attention aux prix: si le coût du séjour peut être relativement économique à certains moments de l’année et avec quelques bonnes promos, le village est assez cher, surtout le supermarché. Je vous conseille donc d’apporter tout ce dont vous avez besoin, à partir des sacs poubelles, le liquide vaisselle, les couches, etc. Et si vous le pouvez, réservez à l’avance les activités pour les enfants ou pour vous, parce que les places se remplissent rapidement.
En partant, nous avons fait deux choses: 1 – nous nous sommes dit que: certes, ce n’est pas le voyage on the road ou culturel que nous avons toujours aimé, mais tant que les enfants sont petits et nous si fatigués, nous reviendrons  2 – nous sommes allés vérifier si derrière la forêt il y avait le faux ciel bleu de Truman Show.
By la Brune

tete_01

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

error: Content is protected !!