Idées et trouvailles Parents à la française

La méthode Montessori: mon expérience personnelle

31 août 2015

Prenez un bol d’eau, une cruche et des pois chiches et voilà vos enfants stimulés et heureux!

Évidemment, il y a beaucoup plus derrière cette ancienne mais encore très moderne méthode pédagogique et j’ essayerai de vous l’expliquer en tant que « profane », sur la base uniquement de mon expérience personnelle dans une école maternelle Montessori parisienne.

Je dois reconnaître que, au début, je suis toujours un peu sceptique sur toutes les méthodes d’enseignement « alternatif », différentes de la méthode traditionnelle avec laquelle la plupart de ma génération, a grandi. Mais j’ai dû faire tabula rasa de tout cela lorsque, fraîchement débarquée à Paris et désireuse de faire garder ma « terrible2 » le plus rapidement que possible, j’ai opté pour la section 2/3 ans d’une école maternelle Montessori dans le 7ème arrondissement.

Une révélation!

Tout d’abord, ce qui frappe en entrant dans la classe est la CALME presque irréelle qui règne: les enfants, même ceux qui sont généralement plus turbulents, jouent calmes et concentrés (No worry, ils n’ont pas été drogués!). Chacun est tout simplement immergé dans l’activité qu’il A CHOISI de faire.

Oui, parce que la méthode consiste à laisser libre l’enfant de choisir ce avec quoi il veut jouer et de le faire aussi longtemps que il le désire, une fois que la maîtresse a expliqué, à chaque enfant individuellement, les activités proposées.

Cette chose m’a laissée très perplexe au premier abord parce que je craignais que ma fille, déjà tendant à l’anarchie, puisse revenir à la maison sans aucune règle du vivre ensemble … et perso, j’adore les règles, elles me rendent tranquille et me donnent l’impression de maîtriser la situation.

Mais j’ai soufflé profondément, j’ai croisé mes doigts, et j’ai fait confiance à la douceur des enseignants et à l’expérience de Madame Maria Montessori, qui pour devenir ce qu’elle est, elle n’a sûrement pas dû dire n’importe quoi … et les résultats ont été incroyables.

Ma petite « cobaye Montessori » a développé des qualités de grande concentration, d’attention et d’autonomie (qui, à mon grand plaisir, ont entraînées une capacité à jouer toute seule et silencieuse pendant des heures!!), en limitant son penchant anarchique bien incrusté dans son ADN.
Mais comment diable font-ils à gérer une classe de gosses de 2 ou 3 ans sans crier ?? !!

Voilà donc mon souci chaque matin quand, en entrant dans la salle de classe, je voyais des scènes de Famille Ricoré: il suffisait un « doucement » chuchoté avec un sourire de l’enseignant à l’enfant du moment qu’il élevait la voix, pour obtenir le résultat d’apaiser tout instinct de celui-ci au caprice … mais comment était-ce possible? Pourquoi dois-je crier chaque après-midi sans rien obtenir, baignée dans ce sentiment horrible de frustration mélangée d’impuissance ??

Peut-être l’ingrédient magique est un autre: l’HARMONIE, qui est à la base de cette méthode et qui imprègne tout, l’espace, le mobilier, les matériaux, l’ordre, le ton de la voix des enseignants, tout droit, jusqu’au cœur des enfants.

La classe ne déborde pas de jeux, mais est parfaitement ordonné et divisée en plusieurs zones, tout est à l’hauteur d’enfant et, par conséquent, parfaitement accessible en totale autonomie: la zone de lecture avec une petite bibliothèque et des chaises, des poupées et la petite cuisine, la ferme des animaux, le domaine de la musique et celui du sommeil et puis le fameux matériel Montessori, placé dans de petits plateaux sur des étagères en bois qui bordent la salle.IMG_2604

L’enfant sait où prendre un jeu et, surtout, sait exactement où il le ranger lorsque il a terminé de l’utiliser.

Il s’agît d’un ordre physique mais aussi mental qui est enseigné aux enfants, ce qui facilite la tâche de rangement favorisant leur autonomie.

(Peut-être que je pourrais ne pas crier pas chaque après-midi, si seulement je me décidais à  me débarrasser de 50% des jeux inutiles entassés en désordre dans la chambre de mes filles et en l’aménageant de manière ordonnée et accessible?)

L’utilisation du bois est prédominant tant dans la décoration que dans le choix des jeux. En particulier en bois est le matériel MONTESSORI, qui consiste essentiellement en objets du quotidien miniaturisés pour leurs petites mains.

Étudié pour développer la petite manualité, par exemple, c’est le plateau du service de thé en céramique pour s’exercer à verser l’eau dans les tasses, le plateau de boîtes de conserve avec tous les différents types d’ouvertures (dévissage, coulissant, branchement, etc. ), les bols avec les pois chiches et une cuillère pour les transfuser de gauche à droite, le cadre avec des boutons et des lacets, des boîtes de perles pour faire des colliers, des bols pour transvaser l’eau. Et puis, des boîtes en bois couverts de tuiles de différentes nuances de tissus et de fabrication, des puzzles, des balais, des brosses, et tout ce qu’il faut pour faire le ménage!

Vous devriez voir comment ils se perdent pendant des heures devant ces petites choses … et nous qui les envahissons (et dépensons beaucoup d’argent) avec Elsa et Anna en toutes les sauces!

IMG_2609 IMG_2612 IMG_2614 IMG_2615 IMG_2616 IMG_2617

Ce qui est à la base de cette méthode est  l’enfant au centre de tout et le respect de son individualité et de sa spécialité, sachant que chacun est unique et capable de grands progrès si stimulé et laissé libre d’explorer les domaines qu’il préfère, suivi avec amour, confiance et douceur.

Le jeu individuel, en particulier, favorisé dans les premières années de maternelle, est progressivement rejoint par des activités de groupe dès que les enfants grandissent.

Les classes, généralement d’âges mixtes, permettent aux petits d’apprendre de plus grands et les grands de développer le sentiment de soin et d’aide à l’égard des enfants moins âgés.

Une école de vie avant même qu’un institut scolastique.

Ceci est ma petite expérience, qui a duré à peine un an, mais qui a été enregistrée – j’en suis sûre – de manière décisive sur le développement et la personnalité de ma fille.

Paris dispose de nombreuses écoles Montessori, qui ont en commun uniquement la philosophie de base qui les inspire, mais sont indépendantes les unes de l’autres (pour déterminer la qualité de l’enseignement, la gestion et la direction de l’école sont, par conséquent, très importantes). 

Ici vous trouverez une liste que j’espère exhaustive.

Il est temps de retourner à l’école: bonne rentrée à tous!

By La Blonde

tete_02

 

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Septembre: temps d’ateliers! – 27 septembre 2015 at 17 h 15 min

    […] arrondissement): cette petite et familiale école maternelle Montessori (vous vous rappelez de mon post?) donne la possibilité d’inscrire aussi les enfants externes aux ateliers de yoga, cuisine, […]

  • Leave a Reply

    error: Content is protected !!