Idées et trouvailles Parents à la française

Les abat-jours de Valentina, mompreneur à Paris !

29 avril 2016
Elle m’a accueillie dans sa belle maison du seizième arrondissement, Valentina, avec le grand sourire et le regard un peu hagard de celle qui vient de recueillir tous les pots que le petit de la maison, en phase quatre pattes, avait joyeusement sorti des tiroirs de la cuisine.
Mais le sourire ne la quitte jamais: Valentina est comme ça, énergie pure. C’est aussi parce que à Paris, elle se sent trop bien, depuis l’été 2011 quand, nouvelle épouse, elle décide de quitter Milan et son poste dans les RP pour suivre son mari dans cette belle aventure d’expatriation parisienne.
Et puis, comme cela arrive souvent, cette occasion de vivre à l’étranger s’est transformée en grande occasion: se réinventer, en se consacrant pour la première fois à ces passions restées en sourdine pendant les longues années de travail de bureau.
Un atelier de couture, voici la solution que Valentina décide d’explorer pour apprendre le français, rencontrer de nouvelles personnes et, au même temps, apprendre un art qui a toujours été son rêve.
« En regardant autour de moi dans un court laps de temps, j’ai juste réalisé que j’avais beaucoup de choix: atelier couture, broderie, tricot, abat-jour, tapisserie, fleurs en papier, poterie, cake design, pâtisserie. J’étais dans la meilleure des villes pour enfin donner libre cours à mes attitudes artistiques!
Mais ce qui m’a surpris le plus a été de faire la connaissance de mes camarades de classe: pas toutes de vieilles dames, comme je m’attendais, et comme ce serait le cas à Milan ou à Turin, mais que des filles, jeunes, de mon âge, expatriées ou parisiennes! Un bel environnement qui m’a donné beaucoup d’amitiés et des contacts. Et vous savez quel était le cadeau de Noël le plus vendu en France en 2011? La machine à coudre« !
En fait, la couture et, plus généralement, le savoir-faire dans tous les domaines de l’artisanat artistique sont désormais à l’ordre du jour des événements parisiens. On trouve pléthore d’ateliers dans ce théme pour les enfants et des salons importants et à résonance internationale, comme le prochain Salon Créations & Savoir Faire, rendez-vous à ne pas rater du 5 au 8 mai et du 16 à 20 Novembre, ou L’aiguille en fête, de retour à Paris du 2 au 5 Février 2017, un véritable paradis pour tous les fans d’aiguilles et fils et de la créativité.
Et donc, après avoir créé des dizaines d’accessoires, vêtements et robes pour elle même, pour ses enfants et pour toutes ses amies (incapables comme moi, même de coudre un bouton), Valentina s’est lancé dans une nouvelle aventure, la création d’abat-jours, travail artisanal d’une grande complexité et de sophistication en voie d’extinction, en particulier, en Italie.
« Peu d’artisans, avec la standardisation qui a pris le dessus, se consacrent encore à la création artisanale des abat-jours, parce que chaque pièce nécessite des heures et des heures de travail, de technique et de précision, et le prix final d’un produit d’une telle qualité certainement il ne peut pas être comparé à ce que vous trouverez chez Ikea ou Habitat.
Mais, heureusement, le marché existe toujours. Il y a beaucoup de gens prêts à payer un peu plus cher pour un produit sur mesure, un pièce unique réalisée avec des matériaux de qualité, durables et raffinées « .
Partout où elle va, Valentina rentre à la maison avec des bouts de tissus, papier peint, papier d’emballage ou des nattes de restaurants … tout peut être utilisée de manière créative, il faut juste avoir l’inspiration!
C’est ce qui est arrivé un jour, assise au Café de Flore, le légendaires café parisien au pied de Saint Germain. La nappe en papier sur laquelle était posé sa tasse était si belle (le dessin est signé Sempé, un des plus célèbres illustrateurs français) que Valentina décide de l’amener à la maison et de créer un pièce unique qui est, peut-être, l’un des plus beaux de sa collection d’abat-jour … et on verra si un jour, le Café de Flore décidera de lui confier la production de lampes de table pour l’ensemble de la pièce!
Et quoi dire des créations pour les chambres d’enfants? Un morceau de papier cadeaux avec les ours, savamment plissé, est devenu une abat-jour adorable, ou même une simple bande de tissus de Pierre Lapin a servi a customiser une douce veilleuse.
Et bien plus encore. Il suffit de lui écrire à cette adresse abatjourvalentina@gmail.com et d’exprimer votre désir; tout est personnalisable (sur devis).
Et enfin, la question classique que nous posons à chaque maman expatriée:
Lorsque tu reviens d’un voyage en Italie ta valise est pleine de …?
« Toujours parmesan, pâte Mellin pour les marmots, biscuit Mulino Bianco (presque introuvables ici) et biscuit Gocciole (au top!)…sans oublier bien sûre une valise en plus pleine de tissus!« 
Bonne chance!
By La Blonde

tete_02

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Di somma 29 avril 2016 at 11 h 44 min

    Je voudrais me mettre en contact avec VALENTINA, moi aussi j’aimerais apprendre cette art, dont j ai toujours été passionnée
    Très bel article….

    • Reply la Blonde 29 avril 2016 at 11 h 51 min

      Très volontiers! Tu peut lui écrire à la mail que c’est écrite dans le billet, elle serait ravie de te conseiller..

  • Reply rita 7 novembre 2016 at 15 h 42 min

    Merci le Blonde…avec ta blog je voyage au mond fantastic di madame e maman delicios e creative…Paris c’est un metropoli particuler me vous etre unique…forse perche’le italiane a Parigi riescono a dare il meglio di se stesse…sto imparando il francese e’una lingua che ho riscoperto dal mio viaggio in Costa Azzurra.Merci becoup puor le blog e ta article…pian piano scrivero’meglio.E per ora scopro che la creativita’e’donna…

  • Leave a Reply

    error: Content is protected !!