Parents à la française

Les nouvelles mamans entrepreneuses : l’aventure de Myriam !

22 février 2016
Avec cette interview, nous démarrons une nouvelle rubrique « MOMPRENEURS » dédiée aux mamans entrepreneuses, à ces « super-femmes » qui, après la naissance des enfants ont décidé de se lancer dans de nouvelles aventures de travail, soit pour esprit d’ambition soit dans l’espoir de concilier (et on verrà si elles ont réussi!) vie perso et pro.
On commence par Myriam, maman toulousaine de deux bambins très énergiques et, depuis trois ans, fondatrice/entrepreneuse/directrice artistique/couturière/tout-faire de sa nouvelle créature, son troisième enfant – comme elle l’appelle – CREACOTON!
Myriam, parle-nous de toi.
Je m’appelle Myriam, j’habite près de Toulouse, j’ai deux adorables garçons très énergiques, et j’ai fondé il y a trois ans mon entreprise, Creacoton, où je conçois et fabrique des accessoires et objets en tissu destinés aux enfants et aux parents qui ont envie que leur quotidien pétille.
Comment est né le projet de Creacoton ?
Ce projet est né pendant le congé parental que j’ai pris lorsque j’ai eu mon deuxième enfant. Je travaillais auparavant dans le domaine du tourisme, ores les horaires de travail sont difficilement compatibles avec une vie de famille, en tout cas de la façon dont je la conçois pour moi. Je me suis dit que je pouvais alors saisir cette occasion de reconversion professionnelle pour imaginer un travail dans lequel je pourrais exercer ma créativité.
Toute petite, j’adorais dessiner. Depuis je me suis toujours passionnée pour les activités créatives.
J’ai donc profité de mon congé parental pour prendre des cours de couture. Cela m’a permis de confectionner pour moi, puis pour ma famille et mes amis, des choses que l’on n’arrivait pas forcément à trouver dans le commerce classique. C’est de là qu’est partie l’idée de Creacoton : imaginer des objets et accessoires en tissu colorés, dans lesquels la joie de vivre transparait, et souvent un peu de poésie aussi …creacoton atelier (11)
Qu’est-ce que tu ressent pour ta nouvelle creature?
Creacoton est un peu mon troisième bébé : un bébé, il faut beaucoup s’en occuper, mais on l’aime très fort. C’est pareil pour une entreprise toute jeune, on ne compte pas ses heures, et il y a tout à faire, mais c’est vraiment passionnant. C’est également très enrichissant au niveau humain, car au fil du temps on noue des liens avec les clientes. Je suis aux anges quand je reçois le message d’une maman qui me remercie car elle contente de l’achat qu’elle a fait pour son enfant.
As-tu eu des aides par l’Etat pour la création de ton entreprise?
La seule aide dont j’ai pu bénéficier a été l’ACCRE (un échelonnement progressif des cotisations sociales), car j’étais à l’époque demandeur d’emploi.
Raconte nous ta journée type.
Le matin je me lève vers 7h, et tout s’enchaîne assez rapidement jusqu’à l’heure à laquelle mon homme et les enfants partent direction l’école. Je me mets ensuite au travail. Je n’ai pas de trajet à faire puisque mon atelier est chez moi. L’organisation de ma journée dépend de ce que j’ai à faire : selon les périodes cela peut être davantage de conception de nouveaux produits, ou de confection, mais aussi par exemple shootings photo, etc.
Comment concilies-tu ta vie perso et ta vie pro ?
Avec le temps j’arrive de mieux en mieux à concilier les deux, même si cela peut encore s’améliorer. Pour le travail, j’utilise dorénavant un outil qui me change la vie, même s’il paraît tout bête, c’est le Bullet journal : un mix entre agenda et journal de bord. J’y note toutes mes tâches au fur et à mesure et quand je dois les faire. Cela m’évite de noter les choses sur des feuilles volantes (ma maladie chronique) et d’avoir du mal à les retrouver ensuite … Les enfants vont une ou deux fois par semaine à la garderie après l’école. J’essaie (je dis bien j’essaie) de bien faire complètement la coupure avec le travail quand je suis avec eux le soir après l’école, mais il y a parfois quand même une commande urgente à traiter ou un mail auquel il faut répondre. C’est la vie d’entrepreneur : ça ne s’arrête jamais vraiment.
As-tu jamais regretté d’avoir creé une entreprise avec toutes les difficultés du cas?
Chaque situation a ses avantages et ses inconvénients. Des avantages de l’entrepreneuriat, je retiens la liberté de gérer les choses comme on le souhaite.
Est ce que tu pense de consacrer assez de temps à tes enfants?
J’ai toujours l’impression que le temps passe globalement très vite, mais mes enfants restent ma priorité. Je suis avec eux le matin, le soir après l’école, le mercredi après-midi, les week-ends, donc cela me parait cohérent. Je trouve que la qualité du temps que l’on passe avec nos enfants compte, mais la quantité aussi : je veux qu’ils sachent que le fait d’être avec eux est important pour moi.
Donnes-nous un secret pour bien concilier la famille et le travail comme maman entrepreneur.
Lâcher prise. Il n’y a que 24h dans une journée, alors il vaut mieux se dire que la perfection n’est pas de ce monde, mais que l’important est simplement de faire de son mieux.
Deux plus et deux moins d’être maman entrepreneur par rapport aux mamans salariées.
Difficile de répondre à cette question … Les mamans entrepreneurs ont les mêmes problématiques que les mamans salariées en terme d’organisation et d’équilibre vie professionnelle / vie familiale, avec la responsabilité de gérer leur entreprise en plus. C’est vrai que on n’arrête jamais de bosser mais, par contre, on a une flexibilité et une autonomie de gestion du temps qui permet de suivre avec plus d’attention les enfants et, en général, la famille.
Comment est la vie d’une maman à Toulouse?
Toulouse et sa région sont vraiment agréables pour y vivre en famille avec des enfants. En ville il y a pas mal de sorties et d’activités à faire, par exemple des expos au Muséum ou bien Toulouse Plage en été. Autour de Toulouse, entre promenades en forêt, vélo le long du canal du midi et autres balades, il y a de quoi passer des moments très sympas.
MERCI!!!
By La Blonde
tete_02

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply Mon interview de maman entrepreneuse dans le blog Andiamo Mamma – Creacoton 22 février 2016 at 15 h 41 min

    […] Cliquez ici pour lire l’interview en entier […]

  • Leave a Reply

    error: Content is protected !!