À faire avec les enfants Idées et trouvailles Paris

L’utile et l’agréable: le Parc de Bercy

8 février 2018
Il y a des endroits à Paris où j’aime revenir périodiquement. L’un d’eux est le parc de Bercy.

Je l’aime parce que dans un jour je peux unir l’utile à l’agréable.

Visite à la Cinémathèque française, magnifique bâtiment de Frank Gehry, qui accueille souvent des expositions temporaires de grande envergure (sans oublier le musée permanent sur l’histoire du cinéma, de la préhistoire à nos jours), déjeuner au 400 coups (restaurant kids friendly, cuisine médiocre mais avec aire de jeux pour enfants), promenade le long du parc pour se dégourdir les jambes, parmi canards, installations d’art (les statues de Rachid Khimoune, la fleur Oscar Niemeyer …), miroirs d’eau, manège, labyrinthe, Maison du Jardinage, Maison du Lac …. pour conclure ceci avec un peu de shopping à la Cour Saint Emilion au Village Bercy (ancien marché aux vins converti en centre commercial ouvert et piéton). Des étapes pour moi indispensables : Loisirs et Création (tout pour le DIY) et Alice Délice (boutique de cuisine créative).

En ce moment la Cinémathèque accueille l’exposition « Goscinny et le cinéma » (jusqu’au 8 mars 2018).

L’exposition reparcourit comme une promenade amusante et interactive, à travers des décorations spectaculaires, des costumes, des tables originales et des extraits de films, l’importance du cinéma pour Goscinny et les relations profondes et constantes avec cet art qui imprègnent tout son travail.
Amoureux du septième art depuis l’enfance, le scénariste, est inspiré pour ses bandes dessinées aux plus grands chefs-d’œuvre du cinéma, du peplum, au western, à travers la comédie musicale.
Depuis les premières salles en réalité, on comprend comment le cinéma est partout dans l’art de Goscinny : les renvois vers le burlesque américain (Laurel et bien sûr Hardy remontent dans les personnages d’Astérix et Obélix), le peplum qui fournit le décor pour Astérix (majestueuse la salle Égyptienne) au cinéma américain avec John Ford dans Lucky Luke (reconstitution magnifique du saloon) à la salle où se révèlent toutes les étapes de la création d’un dessin animé.
En fait, en 1974, Goscinny a fondé les Studios Idefix et peut enfin couronner son grand rêve: devenir Walt Goscinny !!!!
40 ans après la mort de son créateur, les personnages de bandes dessinées inventés par Goscinny sont devenus des personnages de film à tous les égards.

A l’entrée de l’exposition, prenez le livret de jeu qui guidera les enfants dans toutes les salles et consultez le site de la Cinémathèque pour plus d’informations sur les dates et heures des ateliers pour enfants, et des visites guidées en famille.

 

Cinémathèque Française
51 Rue de Bercy, 75012 Paris
http://www.cinematheque.fr/

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

error: Content is protected !!