Parents à la française

Sauve qui peut

16 octobre 2016
La semaine dernière, j’ai passé un samedi un peu différent. Un après-midi intense, sûrement et, je l’espère, inoubliable. J’ai assisté à une formation Ipsen, Initiation aux Premiers Secours Enfants et Nourrissons, dispensée par la Croix-Rouge. L’organisation mène une campagne d’information importante en ce moment, avec l’objectif précis de former TOUS les citoyens. Pourquoi? Pour une raison aussi simple que choquante, et que je découvert lors de la formation: le temps moyen d’intervention d’une équipe de secours, à Paris, par exemple, est de 7 minutes. Ores, quand un arrêt cardio-réspiratoire est en cours, dans les deux premières minutes, on peut récupérer complètement une victime. À partir de 3-4 minutes, il peut y avoir de graves et probables lésions cérébrales et sur le système psycho-moteur, à partir de 6 minutes, je cite notre formatrice, « on réanime des organes. » Je sais, c’est choquant, mais il est préférable de le reconnaître, et de réaliser à quel point notre intervention peut-être capitale.
Dans le cas des enfants, de plus, 90% des accidents les impliquant surviennent dans la vie quotidienne ou durant les loisirs. Bref, quand ils sont avec nous. En bonne hypocondriaque, j’ai eu cette idée de formation dans un coin de ma tête pendant des années. Et je pense ne pas tromper, si je dis que vous aussi, les parents là-dehors, vous y pensez, hypocondriaques ou pas. Peut-être que vous y pensez à chaque coup de toux quand les enfants mangent de bonbons, à chaque chute, à chaque plaie plus ou moins importante qu’ils se font.
Et si?
Et si … que ferais-je? Que pourrais-je faire? Que saurais-je faire?
Si c’est comme ça, inscrivez-vous dès maintenant à une prochaine session. Les cours ont lieu dans les locaux de la Croix-Rouge, et durent 5 heures. Cela paraît long, mais je peux vous assurer que, après une introduction de deux heures, les trois heures suivantes, volent. En effet, si le contenu du début peut sembler un peu redondant avec beaucoup de consignes que nous avons reçues de pédiatres, des amis, de la Mairie, la crèche,l’ école, etc., le reste du temps est consacré à la pratique.
La pratique se déroule sur des mannequins,à taille enfant et nourrisson, qui sont très réalistes (et un peu impressionnants je vous préviens). Des manœuvres de désobstruction des voies aériennes aux gestes en cas d’hémorragie sévère, à la PLS, la fameuse Position Laterale de Sécurité, jusqu’à à la réanimation et l’utilisation du défibrillateur, vous ferez tout. Par exemple, lorsque vous devrez pratiquer la respiration bouche-à-bouche, le système de ventilation des mannequins est si bien fait, que vous pourrez vérifier directement l’efficacité de vos gestes, en regardant le ventre du mannequin, qui doit se lever au rythme de la respiration artificielle.
Je avais vu, dans le passé, beaucoup de vidéos et lit autant d’articles sur la façon de pratiquer toutes ces manœuvres, mais rien comme les faire, peut aider le cerveau à mémoriser les gestes. Maintenant, je ne sais pas ce qui se passerait, SI. Honnêtement, j’espère que ce SI ne viendra jamais, mais une partie de moi se sent beaucoup plus tranquille maintenant. Parce que je sais ce que je peux faire, car je sais ce qu’il faut faire. Il me semble d’avoir une arme supplémentaire contre la fatalité. Arme précaire et inexpérimentée, certes, mais peut-être qu’elle pourra rattraper la vie de quelqu’un.
Ici vous trouverez toutes les informations pour les cours Ipsen de la Croix-Rouge française
By la Brune
tete_01

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

error: Content is protected !!